Atlas de la santé en Île-de-France

01 septembre 2005

Sous la coordination de la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales d’Île-de-France (Drassif), de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la Région d’Île-de-France et de l’Observatoire régional de santé d’Île-de-France (ORS), les principaux organismes régionaux compétents (Arhif, Caf ÎdF, Cramif, Insee, Urcamif) se sont associés pour mettre en commun leurs connaissances en matière de santé. La qualité du document traduit le succès de ce partenariat État-Région.

Un niveau de santé hétérogène

Premier constat, l’état de santé des Franciliens est globalement bon. Leur espérance de vie à la naissance est particulièrement élevée en raison d’une moindre mortalité par maladies cardio-vasculaires et par accidents : 77,1 ans pour les hommes et 83,4 ans pour les femmes contre 75,5 ans et 82,8 ans en France métropolitaine.
Toutefois, des disparités de mortalité importantes existent entre les départements franciliens, reflets pour une grande part de leur profil sociodémographique.
Le premier chapitre donne des éléments de démographie très éclairants pour l’observation sanitaire, le deuxième explore les spécificités de la santé des Franciliens. L’offre de soins est décrite dans le troisième chapitre. Quant au dernier, il aborde les questions de la prise en charge des personnes âgées dépendantes, de celles souffrant de handicaps et de l’accès aux soins des populations défavorisées.

Cette étude est reliée aux catégories suivantes :
Société et habitat | Santé