Construction de bureaux 2000-2004 : l'attrait de la couronne parisienne

Note rapide sur le bilan du SDRIF, n° 308 (n° 13)

21 septembre 2002Renaud Diziain

Depuis deux ans, la relance de la construction de bureaux dite « en blanc » (destinés à la location sans que l'utilisateur final soit toujours connu), se concentre essentiellement sur la zone centrale de l'agglomération. Les restructurations d'immeubles se multiplient dans les quartiers d'affaires de l'Ouest parisien et de la Défense et génèrent une part croissante de l'offre de bureaux neufs. Les nouvelles constructions se polarisent en proche périphérie parisienne, confirmant la prééminence des Hauts-de-Seine mais favorisant aussi l'émergence de nouvelles adresses tertiaires à l'est. En revanche, le marché tarde à se réactiver en grande couronne, contrariant les ambitions du SDRIF pour les pôles tertiaires de périphérie.

Cette étude est reliée aux catégories suivantes :
Aménagement et territoires | Économie | Immobilier d'entreprise | Île-de-France 2030