Fécondité soutenue en Île-de-France

Note rapide Population et modes de vie, n° 443

01 février 2008Sandrine Beaufils

Avec deux enfants par femme en 2005, l’Île-de-France conserve un taux de fécondité supérieur à la moyenne métropolitaine. Si les Franciliennes, encore plus fécondes qu’en 1999, le sont désormais à tous les âges, la hausse est particulièrement marquée chez les plus de 31 ans. La Seine-Saint-Denis et le Val-d’Oise restent les départements franciliens où les femmes mettent au monde le plus d’enfants.

Cette étude est reliée aux catégories suivantes :
Société et habitat | Démographie