Les équipements de traitement des déchets ménagers d'Île-de-France

Note rapide sur l'environnement, n° 274

01 novembre 2000Antoine Franconi

Bilan 2000

Au début des années 1990, l'Île-de-France incinérait le tiers de ses déchets ménagers, en compostait à peine le dixième et enfouissait le reste. Insuffisance et vétusté des équipements, réglementation plus sévère ont conduit les collectivités maîtres d'ouvrage à moderniser et à augmenter leurs capacités de traitement. En dix ans, le paysage a complètement changé ; de nouveaux équipements ont vu le jour, d'autres ont été agrandis et modernisés. Cet effort s'est accompagné d'une diversification des techniques qui associent plusieurs modes de traitement pour une gestion plus efficace des déchets.

Cette étude est reliée aux catégories suivantes :
Environnement urbain et rural | Pollutions et nuisances | Équipements et services