Regards croisés sur les métiers et formations sanitaires et sociaux en Île-de-France

Note rapide Population et modes de vie, n° 424

01 février 2007Corinne de Berny Riche, Laure Thévenot, N. Roy (OREF Île-de-France)

Les métiers sanitaires et sociaux représentent 6 % de l'emploi francilien. Dans la région, l'offre de formation correspondante est assez fournie pour les niveaux supérieurs, mais reste faible pour les bas niveaux de qualification. La forte mobilité des diplômés, révélatrice d'une insertion professionnelle rapide et durable, accroît les difficultés de recrutement de certains professionnels. Or, les évolutions sociales et démographiques franciliennes - concentration des personnes défavorisées, importance des naissances, vieillissement de la population - devraient amplifier les besoins en personnel sanitaire et social dans les prochaines années.

Cette étude est reliée aux catégories suivantes :
Société et habitat | Éducation et formation