« Très haut débit », un enjeu majeur pour l’Île-de-France

Note rapide Économie, n° 491

18 novembre 2009Daniel Thépin

Le déploiement des réseaux en fibre optique est un enjeu central pour la région capitale. Malgré le retard actuel, il est probable que, à terme, les opérateurs desservent spontanément les zones denses. La question d’une intervention publique se pose pour la couverture intégrale de l’Île-de-France.

Aujourd’hui, environ sept Franciliens sur dix disposent d’un accès Internet haut débit. Dans 90 % des cas, il s’agit d’un accès ADSL utilisant l’infrastructure en cuivre du réseau téléphonique. Cette technologie atteindra progressivement ses limites, du fait de l’apparition de nouveaux services interactifs et fortement consommateurs de débit. La fibre optique constitue la solution technique la plus pérenne pour le très haut débit (THD), mais elle implique le déploiement d’une nouvelle infrastructure.

Cette étude est reliée aux catégories suivantes :
Aménagement et territoires | Aménagement | Économie | Attractivité et convivialité