À quoi servent les datalabs ?

Replay petit déjeuner décideurs-chercheurs   Sommaire

23 mars 2021ContactBrigitte Guigou

La disponibilité d’une masse de données individuelles, à des échelles spatiales fines, ouvre de nouveaux terrains et sujets d’études aux acteurs de la ville. Leur analyse, via de nouvelles méthodologies quantitatives, contribue à enrichir les politiques publiques et nourrir la décision, notamment en matière de mobilité. Pourtant l’organisation et l’usage de cette masse de données posent nombre de questions.

Quel cadre juridique, économique, éthique et démocratique construire ? Comment les acteurs publics peuvent-ils avoir accès à ces données, aux mains d’opérateurs privés ou publics ? Comment trier, traiter, agréger, représenter et donner du sens à ce torrent d’information dans le cadre d’un datalab ? Comment coupler ces données avec celles issues d’enquêtes quantitatives classiques ? Quel mode d’organisation et compétences privilégier, notamment dans les agences d’urbanisme ?

Pour répondre à ces questions, qui sont au cœur des pratiques et des productions de L’Institut Paris Region, un chercheur et un décideur croise leurs points de vue.

Intervenants

OUVERTURE

  • Fouad AWADA, directeur général de L’Institut Paris Region

Animation :

  • Brigitte GUIGOU, chargée de mission partenariat recherche à L’Institut Paris Region

Introduction :

  • Dany NGUYEN-LUONG, directeur du département Mobilité Transports à L’Institut Paris Region

INTERVENTIONS

  • Antoine COURMONT, chercheur en science politique, directeur scientifique de la chaire Villes et numérique de l’école urbaine de Sciences Po
  • Guillaume LECOEUR, responsable du pôle données et innovation, SNCF réseau

Séance en replay

Cette page est reliée aux catégories suivantes :
Aménagement et territoires | Information géographique et 3D | Mobilité et transports | Déplacements