Projets et partenaires

08 juin 2021ContactBrigitte Guigou

Projets en cours

Les travaux menés par L’Institut Paris Region en partenariat avec la recherche et l’enseignement supérieur sont divers et foisonnants. L’Institut occupe une place spécifique dans l’écosystème de la recherche et de l’enseignement supérieur en Île-de-France. En effet, L’Institut joue un rôle original de «passeur» entre chercheurs et décideurs. Ce rôle fait partie de ses pratiques depuis sa création en 1960.

L’Institut est présent :

  • en amont, via ses commandes à la recherche et à l’enseignement supérieur ;
  • en aval, via l’utilisation des travaux de chercheurs et d’étudiants et leur valorisation ;
  • mais aussi dans la phase de production de la recherche, via des travaux menés avec et/ou pour la recherche.

L’Institut est actuellement impliqué dans une  dizaine de projets de  recherche conventionnés, nationaux  ou européens.  À  ce titre, il travaille  en  collaboration  avec  des  équipes  de  recherche.  Il s’agit de recherche appliquée. Les sujets ont  pour  point commun d’être originaux, nouveaux et sources d’innovation.  Les thèmes  des  recherches  et  les  approches  méthodologiques sont très  divers. La  plupart de  ces  projets bénéficient de financements,  parfois importants dans  le  cas  de projets européens. L’Institut participe aussi de  plus  en  plus  souvent à des réseaux de  création  de  communautés  scientifiques  et  techniques, nationaux,  européens ou  internationaux. Il sollicite  des enseignants chercheurs pour  participer aux débats qu’il organise et à ses publications. Par exemple, près de 40 % des contributeurs du Cahier « Les villes changent le monde » sont enseignants-chercheurs ; 4  des  5  interviews  cadres  de  la  consultation  des  acteurs  « Île-de-France  2040 » ont été menés auprès de chercheurs ; les débats de L’Institut impliquant des chercheurs sont de plus en plus nombreux et intéressent un large public. C’est le cas notamment des petits déjeuners décideurs/ chercheurs ou du cycle Histoire et culture de l’aménagement avec l’école nationale d’architecture de Paris-Belleville. L’Institut passe  régulièrement  commande  auprès  des  enseignants chercheurs et/ou de leurs étudiants. Ces commandes prennent différentes formes : ateliers de master, cofinancement de thèses ou de recherches, accueil de stagiaires et apprentis... Elles sont toujours encadrées et suivies côté Institut, ce qui permet de renforcer les relations avec le monde académique. Leurs résultats alimentent les travaux de l’Institut et contribuent souvent à renouveler ses analyses et méthodes. Les partenariats sont parfois informels, comme dans le projet sur l’écologie des toitures végétalisées de l’ARB ou dans des  notes rapides sur  la  mobilité  électrique  et  les  smart  grids du  département Mobilité et Transports,  rédigées avec  des doctorants  ou  des  enseignants-chercheurs. La motivation est alors l’envie de produire ensemble  sur  des  sujets  nouveaux, complexes, pour relever des défis sociétaux d’ampleur.

Ce partenariat fonctionne parce qu’il repose sur un bénéfice mutuel. En effet, L’Institut dispose de ressources qui intéressent le  monde  académique. Celles-ci  sont  nombreuses : bases  de  données, SIG, expertises, médiathèque, connaissance  des territoires, stages et  postes pour  les  étudiants,  financements, réseaux régionaux  et locaux... Les enseignants chercheurs sollicitent fréquemment les compétences de L'Institut pour des cours,  des interventions, des publications, des avis... Ces enseignants chercheurs appartiennent à des organismes, des disciplines et des spécialités de plus en plus nombreuses et diverses. Sciences humaines et sociales, sciences de l’ingénieur et sciences de l’environnement, les disciplines à l’œuvre sont nombreuses. Certains projets aspirent à toutes les solliciter, générant en retour une dynamique transversale qui devrait permette à L’Institut d’exprimer tout le potentiel de sa nouvelle organisation.

Enfin, rappelons que, pour L’Institut, ce partenariat n’est pas une fin en soi. C’est un moyen pour réaliser des études et travaux plus pertinents et donc plus utiles à la prise de décision de la Région Île-de-France et de ses partenaires.

Partenaires

CIST, Collège International des Sciences du Territoires

Constitué en 2010 par les universités Paris 1, Paris Diderot et par le CNRS, mais aussi par des partenaires institutionnels attestant la dimension appliquée des sciences du territoire (CGET, L'Institut Paris Region, ADEME, INED et IRD), le Collège international des sciences du territoire (CIST) regroupe 23 équipes de recherche.

Il a pour objectif de contribuer à formaliser et organiser ce champ interdisciplinaire, à une échelle française et internationale, de fédérer les unités de recherche dédiées au territoire, de renforcer le réseau national des équipes et leurs synergies (thémes, méthodologie, équipements et bases de données, réponses aux appels d’offre, événements de diffusion de la recherche) et de développer l’interface recherche-formation (cours en ligne, participation aux universités numériques, projet de master international).

L'Institut Paris Region fait partie de son conseil d'administration.

https://cist.cnrs.fr/

École doctorale "Ville, Transports et Territoires"

L'école doctorale « Ville, Transports et Territoires », portée par l'Université Paris-Est, associe les Écoles Nationales Supérieures d'Architecture de Paris-Belleville, Paris-Malaquais et de Marne-la-Vallée.
Cette école doctorale est originale dans son positionnement car elle est la seule qui affiche la thématique de la ville, des transports et des territoires comme son propos central. Elle tire parti de la dynamique scientifique du pôle "Ville, environnement et leurs ingénieries" ce qui lui permet de proposer aux doctorants des sujets de thèse innovants scientifiquement aussi bien qu'à l'interface avec le monde professionnel.

L'Institut Paris Region fait partie du conseil de l'École doctorale.

http://www.univ-paris-est.fr/fr/-ecole-doctorale-ville-transports-et-territoires-vtt-ed-528-/

École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville

Créée en 1969, l’École de Paris-Belleville est née de l’éclatement de la section « architecture » de l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris après 1968. Son enseignement est fondé en priorité sur le projet architectural et urbain de l’échelle du logis à celle de la ville. Sa pédagogie s’appuie sur la recherche et l’ouverture à l’international. L’orientation fondatrice de l’école repose sur l’implication du corps enseignant dans des activités de recherche et permet l’actualisation des savoirs enseignés. Dès sa création, l’ouverture à l’international s’est imposée comme un choix stratégique pour l’école.
L'École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville est un partenaire privilégié de L’Institut Paris Region.

Site web : https://www.paris-belleville.archi.fr

École d’Urbanisme de Paris, EUP

Depuis septembre 2015, l’EUP, née de la fusion de l’IUP (Université Paris-Est Créteil) et de l’IFU (Université Paris Est Marne-la-Vallée) offre un nouveau cursus de formation en Urbanisme et Aménagement, dans ses locaux du Bâtiment Bienvenüe à la Cité Descartes de Marne-la-Vallée.

L'EUP est un partenaire privilégié de L'Institut Paris Region. Ce partenariat se concrétise par : 

  • l'accueil de stagiaires et d'apprentis à L'Institut Paris Region,

  • la participation de L'Institut Paris Region au conseil de gestion et au cercle des partenaires de l'EUP,

  • mais aussi des commandes d'ateliers, des projets d'expositions, des participations à des jurys de mémoires, des interventions, des cours dans le master Urbanisme et Aménagement.

http://www.eup.fr/

École urbaine de Sciences Po

La mission de l'École urbaine de Sciences Po s'ancre dans un projet résolument politique : former ceux qui vont transformer le monde par la ville par une formation structurée, professionnalisante, critique et comparative. L'École urbaine de Sciences Po forme, selon ses termes, des "fabricants de politiques des villes et des territoires" qui travailleront dans le public, dans les ONG et dans le privé, à l'échelle locale comme internationale. Pour cela elle propose plusieurs masters : Stratégies territoriales et urbaines, Urban Policy, Governing the large metropolis et le cycle d'urbanisme, soit une offre d'enseignement diversifiée et ouverte sur l'international.

http://www.sciencespo.fr/ecole-urbaine/fr

Fédération Île-de-France de recherche sur l’environnement, la FIRE

La FIRE a pour vocation  de promouvoir la recherche interdisciplinaire dans le domaine des Sciences de l’Environnement. Son projet concerne principalement des travaux de recherche relevant des surfaces continentales (bassins versants et réseaux hydrographiques, lacs et réservoirs, parcelles agricoles et forêts, petites régions agricoles, paysage) et de leurs interfaces avec les eaux souterraines sous-jacentes, les zones marines côtières et l’atmosphère. La FIRE implique 13 unités autour du pôle « Terre Vivante et Environnement » de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) en collaboration avec le CNRS, l'INRSTEA, l'INRA, l'IRD, AgroParisTech, le Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN).

https://www.federation-fire.fr/

Labex Dynamiques Territoriales et Spatiales : DynamiTe

Le Labex DynamiTe a été créé en 2012 dans le cadre du projet d'investissement d'avenir. Sa  mission est de renforcer la position de la géographie dans le champ des sciences sociales, afin de les engager ensemble à prendre le « tournant spatial ». Il entend ainsi mieux comprendre la pertinence d’une prise en compte de la dimension territoriale dans la réflexion et dans l’action. Il regroupe quinze équipes de recherche.

Site web

Labex Futurs urbains

Le Labex Futurs urbains, créé en 2011 dans le cadre du programme d'investissement d'avenir, regroupe treize équipes de recherche en aménagement, architecture, environnement et transports de l'université Paris-Est.

Son objectif est de soutenir des recherches pluridisciplinaires associant plusieurs laboratoires, au travers de projets collaboratifs, de coopérations internationales intensifiées, ou de partenariats suivis avec le monde professionnel. Pour cela il s'est doté d'outils d'animation : chaires internationales, programme de colloques, écoles d'été, parcours européen de master, soutien à la valorisation éditoriale, programme d'interface avec le monde professionnel et appui aux démarches collaboratives internes. Le LABEX s'appuie sur des groupes de travail transversaux : Métabolisme urbain; Risques; Métiers de la ville; Usages de l'histoire et devenir urbain; Modélisation et dynamiques urbaines; Mobilités urbaines pédestres, efficacité énergétique; Villes, Tourisme, Territoire; Justice, espace, discriminations, inégalité.

L'Institut Paris Region fait partie du conseil du Labex Futurs Urbains.

Voir son site web : http://www.futurs-urbains.fr/fr/