Mémoires urbaines

Les Cahiers n° 180

27 juin 2022Contact

Depuis un demi-siècle, les centres historiques dans le monde bénéficient d’une protection exigeante renforcée lorsqu’ils sont inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. À ce jour, plus de 315 centres anciens jouissent du statut de patrimoine de l'Humanité.
Des rives de Seine à Paris aux cités caravanières de Mauritanie, du vieux Montréal au quartier colonial de Hanoi ou à la casbah d’Alger, ce patrimoine mémoriel livre un précieux témoignage de l’identité culturelle des villes et des peuples à travers les siècles. Il joue aussi un rôle majeur dans la vie des métropoles en contribuant à façonner leur image contemporaine et renforcer leur attractivité.
Mais les menaces qui planent sur ces centres anciens sont nombreuses. De la méconnaissance de la valeur patrimoniale d’un site, aux destructions provoquées par les guerres et l’urbanisation incontrôlée, s’ajoutent désormais le péril climatique, le tourisme de masse et la spéculation immobilière. Pour y faire face, la protection des sites n’a cessé de s’adapter : à une approche strictement conservatrice du patrimoine, a succédé une vision globale qui considère les centres anciens par rapport à la ville et dans leur paysage.
Dans le monde entier, les professionnels du patrimoine réunis au sein de l’ICOMOS gèrent ces chantiers au long cours avec autant de patience que de créativité pour s’adapter à chaque situation locale et imaginer un cadre de protection sur mesure. C’est ce voyage que vous propose Mémoires urbaines.

Cet ouvrage est en vente en librairie.

Cette étude est reliée aux catégories suivantes :
Aménagement et territoires | International