Accompagner l’autoréhabilitation

Une démarche innovante pour les territoires ruraux

14 février 2017Lucile Mettetal, Lionel Rougé (université de Caen)

Certains secteurs du périurbain francilien, et notamment les secteurs les plus ruraux, abritent des propriétaires occupants modestes et désireux d’entretenir leur maison. L’ancienneté du bâti et les modes de chauffage entrainent des taux d’effort énergétique qui grèvent lourdement leur budget ou les amènent à se restreindre et à souffrir du froid. Aujourd’hui, force est de constater que les politiques publiques peinent à accompagner ces ménages dans la rénovation de leur habitat.
Parallèlement, ces ménages qui expriment peu de besoins, montrent une capacité à s’adapter aux contraintes et à élaborer de nouvelles stratégies pour assumer leur projet de vie. La maison devient le lieu es ajustements, d’autant plus investie que son acquisition a nécessité quelques sacrifices.
Dans ces territoires où l’accompagnement public est faible, l’accompagnement à l’autoréhabilitation est une piste de réflexion prometteuse quand les réseaux des opérateurs et le marché de l’ingénierie sont moins étoffés, l’accès à des conseils en matière de performance énergétique plus difficile, et les sollicitions commerciales parfois offensives. Du côté des habitants, le souci d’entretenir et de mettre en valeur son patrimoine répond à un besoin d’appropriation de son habitat et d’ancrage au territoire.

Cette étude est reliée aux catégories suivantes :
Aménagement et territoires | Périurbain | Société et habitat | Habitat et logement

LES AUTORÉHABILITATEURS

Études apparentées