Des heures de pointe aux jours de pointe, effets de la pandémie sur le mass transit en Île-de-France

Note rapide Mobilité, n° 923

28 novembre 2021ContactDany Nguyen-Luong, Jérôme Bertrand, Agnès Grisoglio (Mass Transit Academy), Françoise Tournassoud (Transilien SNCF), Florence Prybyla (Transilien SNCF), Sylvie Wouters (Transilien SNCF), Sylvain Coppéré (Kisio), Ouiame Araamouch (Kisio), Paolo Chevalier (Kisio), Aurore Fabre-Landry (Sustainable Mobilities), Pierre Chapon (Pretto), Charles Reizine (Pretto)

Après des mois de crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19, la reprise économique s'accompagne d'un retour des voyageurs dans les transports en commun franciliens, et en particulier sur le réseau ferré dit mass transit. Mais la crise a aussi joué un rôle d'accélérateur pour certaines évolutions sociétales avec le développement du télétravail, des achats à distance et de la pratique du vélo. De nouveaux usages et de nouveaux besoins ont émergé. Quels pourraient être leurs impacts sur les transports ? Comme le mass transit peut-il continuer à être un levier majeur de la décarbonation de la mobilité en Île-de-France ?

Cette étude est reliée aux catégories suivantes :
Déplacements | Transports publics

Études apparentées