Le Gouvernement de l'Île-de-France, Damien de Templeux

Année de parution : 1600

26 juillet 2019

Échelle : 1/370 000   Format : 41 x 52 cm

Le Gouvernement de l'Isle de France par Damien de Templeux, Escuyer Sr. du Frestoy.

Avec cette carte, nous entrons dans la série des cartes administratives à grande échelle. Damien de Templeux a produit plusieurs cartes de l'Île-de-France de factures différentes, notamment du fait de l'orientation et des échelles différentes. Il s'agit de préciser les contours du Gouvernement de l'Île-de-France, une des circonscriptions où le pouvoir du roi est rétabli, mais qu'il faut réaffirmer après les guerres de Religion. La cartouche en haut à gauche figure les armes de France et de Navarre (donc le rois Louis XIII), celui en bas à droite les armes de France. Les Gouvernements ont été créés initialement par François Ier pour organiser les principales provinces, alors sans autres réelles délimitations que celles induites par des considérations historico-géographiques. Il s'agit d'affirmer le pouvoir de l'État sur de vastes territoires dont les limites vont progressivement être identifiées, comme l'indiquent sur cette carte les lisérés de couleur. De nombreuses localités sont mentionnées mais de manière peu fiable (même pour l'époque) et figurées par un simple point, quelle que soit leur importance. Il s'agit essentiellement de montrer la puissance de l'État, affirmée dans des commentaires qui accompagnent d'autres versions de la carte et qui insistent par exemple sur l'importance des ville et des châteaux, la fertilité du sol, etc. Les principales rivières, souvent avec leurs affluents, sont figurées, contrairement au réseau routier, encore inexistant. Quelques villes paraissent entourées de leurs murailles. L'appellation pays  d'Iveline fait écho au nom d'un des nouveaux départements issus du découpage de 1965. Le Hurepoix, plateau prolongeant la Beauce et entaillé de rivières (Bièvre, Orge, Essonne) qui rejoignent la Seine en amont pour contribuer au ravitaillement de la capitale, est surrepresenté. Si le relief n'apparaît pas, en revanche plusieurs massifs forestiers sont figurés. Dans les différents atlas, ces cartes à grande échelle étaient souvent complétées par des « zooms » insistant sur un pays ou un autre. C'est le cas ici, avec des cartes plus tardives, qui détaillent des territoires périphériques : pays de Brie, pays de Valois, Beauce ou Beauvaisis. Ces cartes présentent plus de détails, notamment les massifs forestiers et les reliefs. Elles ont connu un grand succès et ont été insérées dans divers atlas (dont celui de Mercator) et dans le Grand Atlas ou la Cosmographie Blaviane (éditée chez Johannes Blaeu), en 12 volumes, en 1667.

Pour obtenir cette carte, veuillez nous contacter.