La renaturation en Île-de-France

Cycle de neuf webinaires de février à décembre 2023

19 décembre 2023

À l’heure de l’objectif national « zéro artificialisation nette », ralentir l’urbanisation et renaturer les milieux urbains deviennent deux stratégies incontournables et complémentaires. Elles se posent avec d’autant plus d’acuité que la biodiversité décline fortement au sein des villes, que les effets du changement climatique (ruissellement, inondations, îlots de chaleur urbains) s’amplifient et que la santé et le bien-être se dégradent dans les métropoles.

C’est à partir de ce constat que la Région Île-de-France s’est engagée dans la lutte contre le changement climatique, à travers l’adoption de son « Plan d’adaptation au changement climatique » (PRACC) pour préparer le territoire francilien aux évolutions tendancielles du climat et le protéger des aléas climatiques extrêmes. Cette adaptation passe par un déploiement des solutions fondées sur la nature, dont la renaturation des espaces minéralisés en milieux urbains. La création d’Île-de-France Nature concrétise cette stratégie avec comme objectifs : 5 000 ha désimperméabilisés d’ici 2030 sur le territoire francilien et des actions de renaturation au niveau local.

Afin d’accompagner la mise en œuvre de cet objectif, L’Institut Paris Region a organisé en 2023, en lien avec la Région Île-de-France et Île-de-France Nature, un cycle de neuf webinaires thématiques autour de la renaturation.

Replays et ressources

Mardi 14 février 2023

La renaturation des villes représente un défi majeur, que ce soit pour mettre en œuvre une stratégie zéro artificialisation nette sur son territoire ou plus largement, reconquérir la biodiversité, adapter les territoires aux effets du changement climatique et améliorer la santé et le cadre de vie des habitants. Or, nos villes regorgent d’espaces inutilement asphaltés ou bétonnés sur lesquels la nature pourrait reprendre ses droits, mais de nombreuses questions restent en débat : qu’est-ce que la renaturation ? Quel est le potentiel en Île-de-France ? Comment localiser des sites à renaturer ? Quels dispositifs pour aider les collectivités dans leurs projets ? Autant de questions auxquelles ce webinaire tentera de répondre en vous présentant les récents travaux de l'Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF) qui a notamment développé une méthode pour identifier les zones de renaturation prioritaires en milieu urbain.

Avec :

  • Sophie Deschiens, présidente de l’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF), présidente d'Île-de-France Nature, conseillère régionale d’Île-de-France, déléguée spéciale à la Région circulaire et Amie des animaux 
  • Marc Barra, ARB îdF
  • Gwendoline Grandin, ARB îdF
  • Anne de Gouzel, directrice de la prospective territoriale et de l’action foncière, Île-de-France Nature

 

Mardi 14 mars 2023 

En ville, la renaturation peut prendre des formes extrêmement variées, et de nombreux enjeux scientifiques et techniques restent encore à investiguer. Si la renaturation, suppose un retour à la pleine terre, comment restaurer des sols sans recourir à l’apport de « terre végétale » issue du décapage des terres agricoles ? Comment recréer à partir de presque rien des habitats fonctionnels, à même d’assurer des services écosystémiques et répondre aux exigences des espèces ? Comment et quelles communautés végétales restaurer ? Ou encore, comment concilier les usages dans un milieu aussi contraint que la ville dense ? Ce deuxième webinaire a pour objectif de vous présenter un ensemble de préconisations issue de l’ingénierie écologique afin de réussir son projet de renaturation. 

Avec : 

  • Sophie Deschiens, présidente de l’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF), présidente d'Île-de-France Nature, conseillère régionale d’Île-de-France, déléguée spéciale à la Région circulaire et Amie des animaux
  • Jean-Louis Ducreux, géologue, directeur d'Atelier d'Écologie urbaine
  • Florent Yvert, écologue, directeur de BIODIVERSITA
  • Marc Barra, ARB îdF
  • Gwendoline Grandin, ARB îdF

Mardi 18 avril 2023

S’il existe différentes stratégies pour s’adapter aux effets du changement climatique, celles qui misent sur l’utilisation de la nature, couramment appelées « solutions d’adaptation fondées sur la nature » sont à privilégier au regard de leurs cobénéfices sur la biodiversité et la santé humaine. Les opérations de renaturation d’espaces urbains imperméabilisés peuvent répondre à ces besoins par la reconquête d’espaces naturels dédiés à la lutte contre le ruissellement et le risque d’inondation ou au rafraîchissement face aux îlots de chaleur. Ce webinaire présente les risques climatiques en Île-de-France et l’intérêt des solutions d’adaptation fondées sur la nature pour y faire face.

Avec :

  • Sophie Deschiens, présidente de l’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF), présidente d'Île-de-France Nature, conseillère régionale d’Île-de-France, déléguée spéciale à la Région circulaire et Amie des animaux
  • Jonathan Flandin, ARB îdF
  • Gabrielle Huart, ARB îdF
  • Erwan Cordeau, département Environnement urbain et rural de L'Institut Paris Region
  • Marcos Da Silva, Fieldwork SAS d'architecture
  • Laëtitia Maruejouls et Michel Carrière, ville des Mureaux (78)

 

Supports de présentation


La renaturation pour adapter son territoire : les bonnes pratiques - Gabrielle Huart, ARB îdF

L'évolution des risques climatiques en Île-de-France accentue la nécessité de la renaturation de la ville - Erwan Cordeau, L'Institut Paris Region

Lisière d'un Tierce Forêt, un îlot de fraîcheur en ville - Marcos Da Silva, Fieldwork SAS d'architecture

Gestion intégrée des eaux pluviales aux Mureaux -  Michel Carrière, ville des Mureaux (78)

 

 

Mercredi 31 mai 2023

Afin d’accélérer le recyclage urbain, plusieurs dispositifs de recensement ou d’évaluation des friches ont vu le jour, à l’instar de l’outil Cartofriches du Cerema et du guide Benefriches de l’ADEME. En Île-de-France, l’Institut Paris Region s'est lancé dans la création et l’animation d’un Observatoire des friches franciliennes qui a permis de recenser plus de 2 700 friches, soit près de 4 200 ha, sur l’ensemble du territoire. Cet observatoire ainsi que la plateforme Cassius (Contribution à l’Appariement Spatial des Sites et des Usages) ont pour but d’aider les collectivités à identifier : le meilleur usage pour une friche donnée et les meilleures friches disponibles pour un usage donné. En effet, bien que certaines friches constituent un gisement opportun pour la densification, d’autres sont devenues des espaces de nature à part entière qu’il conviendrait de protéger, tandis que d’autres constituent les derniers espoirs de recréer des espaces de nature dans des secteurs fortement urbanisés. Ce webinaire vous propose de revenir sur ces espaces complexes et d’appréhender les actions et stratégies possibles pour intégrer les friches dans les politiques de renaturation. 

Avec :

  • Gwendoline Grandin, ARB îdF
  • Nicolas Laruelle, département Aménagement, urbanisme et territoires de L'Institut Paris Region
  • Damien Delaville, département Aménagement, urbanisme et territoires de L'Institut Paris Region
  • Anne Viallatoux, Épinay-sur-Seine
  • Audrey Muratet, Université de Strasbourg 

 

Supports de présentation


Les friches franciliennes - Nicolas Laruelle et Damien Delaville, L'Institut Paris Region

La réserve écologique à Epinay-sur-Seine - Anne Viallatoux, Épinay-sur-Seine

Les friches urbaines, des réservoirs de biodiversité, des refuges d’humanité - Audrey Muratet, Université de Strasbourg 

Mardi 20 juin 2023

Le modèle de croissance des métropoles tend à fragmenter les milieux naturels, à effacer les singularités des paysages et à donner la priorité à l’automobile sur l’espace public. Peut-on recomposer les territoires en repartant de leur socle naturel ? Peut-on rafraîchir, apaiser et renaturer les villes à partir de leurs rues ? C’est le pari proposé par L’Institut Paris Region avec le projet de Parc des Hauteurs qui cherche à mettre en valeur les qualités paysagères et urbaines du plateau de Romainville depuis Paris jusqu’à Fontenay-sous-Bois, Esquissé au Plan vert régional de 1995, porté par Est-Ensemble et d’autres acteurs depuis 2015 dans le cadre de son Projet urbain. Il se décline aujourd’hui notamment au travers d’un projet de grande boucle verte, le « Grand Chemin », dessinée par l’Agence Ter et animée par la coopérative Cuesta.

En s’appuyant sur cette dynamique, L’Institut a lancé en 2021 la démarche « Projets pilotes pour une métropole nature » qui explore le potentiel de projets partagés de mise en valeur écologique, paysagère et de mobilités douces de grands territoires permettant de reconnecter les habitants au vivant. Le principe de ces grandes pénétrantes vertes est inscrit à l’avant-projet du Île-de-France 2040 (SDRIF-E), tandis que deux projets pilotes sont en cours de réflexion et de discussion avec les acteurs territoriaux :

  • le parc naturel urbain des Trois vallées (Croult, Petit-Rosne et Vieille Mer) en Val-d’Oise et Seine-Saint-Denis,
  • le Grand parc des Trois plateaux de l’Est parisien, depuis Paris jusqu’aux franges de la Seine-et-Marne

Avec :

  • Jonathan Flandin, ARB Île-de-France
  • Paul Lecroart, département Urbanisme, Aménagament et Territoires de L'Institut Paris Region
  • Emmanuelle Blondeau, urbaniste et paysagiste à l'Agence Ter et fondatrice de Studio Météores

Supports de présentation


Projets pilotes pour une métropole nature - Paul Lecroart, L'Institut Paris Region

Le Grand Chemin - Première déclinaison opérationnelle du Parc des Hauteurs - Emmanuelle Blondeau, Agence Ter + Studio Météores

Mardi 26 septembre 2023

Caractérisés par le taux de pauvreté de leurs habitants, les quartiers en politique de la ville présentent de fortes vulnérabilités sociales et économiques, mais aussi des vulnérabilités climatiques et environnementales mises en évidence lors des récentes vagues de chaleur ou la crise sanitaire. Dans ce contexte, la présence et la qualité des espaces de nature deviennent un levier important pour l'amélioration du cadre de vie. Au-delà de la diversité des formes urbaines de ces quartiers (grands ensembles, quartiers de villes nouvelles, quartiers anciens dégradés), il est question dans cette nouvelle séance d'interroger le potentiel de renaturation de ces espaces, les sites mobilisables, l'éventail des acteurs impliqués ainsi que le rôle des habitants. 

Avec :

  • Hélène Joinet, département Habitat société, L'Institut Paris Region
  • Amandine Riault, directrice Renouvellement Urbain, Orly
  • Véronique Navet, urbaniste associée, Atelier Ruelle, Orly
  • Sarah Lavaux, responsable pôle Biodiversité, DGRDI Performance du Patrimoine, Immobilière 3F
  • Jocelyne Lavisse, cheffe de projet réhabilitation, Immobilière 3F
  • Richard Comte, chef de Projet Cohésion Sociale, Emmaus Habitat
  • Christophe Romero, chargé de mission Transition Écologique, direction de la Stratégie et de l'Accompagnement des Acteurs, ANRU

Supports de présentation


La renaturation dans les quartiers en politique de la ville, Orly

Participez au renouveau écologique de vos espaces extérieurs - Immobilière 3F

Le verger du parc Le Nôtre à Saint-Ouen l'Aumône, Emmaüs Habitat

La renaturation dans les QPV en renouvellement urbain,  Anru

Jeudi 12 octobre 2023

Toute action de renaturation peut contribuer à améliorer l’état de la biodiversité. Pour autant, ces bénéfices peuvent s’avérer plus ou moins importants selon la localisation du projet. Des sites judicieusement choisis peuvent permettre de résorber une discontinuité entre deux habitats adjacents, d’élargir un corridor existant ou de créer un habitat supplémentaire servant de « pas japonais ». Ainsi, la renaturation en ville peut contribuer à renforcer la connectivité écologique et participer au rétablissement de trames verte, bleue, brune ou noire. En parallèle des actions de renaturation, il est primordial de suivre l’évolution globale de la TVB sur un territoire donné car bien souvent l’artificialisation progresse plus vite que les actions de restauration de la fonctionnalité.

Ce webinaire vise à rappeler les enjeux liés à la restauration des continuités écologiques, faire connaître les leviers et les outils mobilisables et donner à voir des projets réussis en la matière.

Avec :

  • Jonathan Flandin, département Biodiversité, (ARB ÎdF), L'Institut Paris Region 
  • Nicolas Cornet, département Environnement urbain et rural, L'Institut Paris Region
  • Marine Linglart, Urban Eco Scop
  • Théo Duquesne, syndicat de l'Orge

 

Supports de présentation


Renaturation et continuité écologique. De l'importance de bien localiser l'action, Nicolas Cornet, L'Institut Paris Region

Trames vertes et bleues urbaines : comment la définir, comment la restaurer et notamment comment la renaturation peut être un levier pour y parvenir. Une approche par le végétal, Marine Linglart, Urban Eco Scop

Études du groupe fonctionnel des insectes saproxyliques et trame écologique « vieux bois » de la vallée de l’Orge, Théo Duquesne, syndicat de l'Orge

Mercredi 15 novembre 2023

Nombre de cours d’eau ont fait l’objet d’interventions humaines (rectification, endiguement, canalisation, enterrement) qui ont altéré leurs fonctionnalités, entrainant notamment une augmentation des risques d’inondation lors d’événements pluvieux extrêmes. Le déclin des berges naturelles a engendré la perte d’habitats pour la faune.

Renaturer les cours d’eau existants, les reméandrer, les réouvrir dans certains cas, participe à un meilleur écoulement de l’eau et augmente la capacité de stockage lors des crues. Les écosystèmes associés aux rivières comme les ripisylves (ou forêts riveraines) jouent également un rôle de maintien des berges et de ralentissement du flux d’eau. Face à la recrudescence des risques d’inondation, de plus en plus de collectivités envisagent la restauration de zones humides inondables le long des grands cours d’eau et la réouverture de rivières urbaines. 

Ce webinaire vise à rappeler les enjeux liés à la restauration des berges et des cours d'eau, faire connaître les leviers et les outils mobilisables et donner à voir des projets réussis en la matière.

Avec :

  • Introduction : Sophie Deschiens, présidente de l’ARB îdF
  • Contexte et enjeux de la renaturation des berges et cours d’eau : Klaire Houeix, ARB îdF, L'Institut Paris Region
  • Éléments techniques, dispositifs d’aides, panorama d’expériences : Christelle Duval, Agence de l'Eau Seine-Normandie
  • Parole d’acteur :  restauration écologique des berges de Marne et réouverture du ru de Bicheret, Alice Duquesnoy-Mitjavila, CA Marne et Gondoire
  • Parole d’acteur : travaux de restauration du Croult, Éric Chanal, SIAH

 

Supports de présentation


Milieux aquatiques et humides : contexte et enjeux de renaturation, Klaire Houeix, ARB Île-de-France

Préservation et restauration des milieux naturels, Christèle Duval, AESN

Retour d'expérience de la communauté d'agglomération de Marne et Gondoire, Alice Duquesnoy-Mitjavila, CAMG

Focus sur le Croult et le Petit Rosne, Éric Chanal, SIAH

 

 

Mardi 19 décembre 2023

Une conception très minérale et une perception des « herbes folles » liée au sentiment d’abandon sont souvent la cause des problématiques de gestion des cimetières. La conception des nouveaux cimetières, leur extension, leur réaménagement et la mise en œuvre d’actions de désimperméabilisation et/ou de végétalisation peuvent fortement faciliter le changement. Ce webinaire a montré comment les cimetières, notamment dans des contextes urbains denses, peuvent devenir des espaces de nature à part entière à travers des retours d'expérience et les premiers résultats de l'étude « Cimetières vivants ».

Avec :

  • Introduction : Sophie Deschiens, présidente de l’ARB îdF
  • Contexte et enjeux autour des cimetières : Jonathan Flandin, ARB îdF, L'Institut Paris Region
  • Végétalisation d'un cimetière, exemple du cimetière de Saint-Ouen-L'Aumône : Aurélie Silio-Hazard, Ville de Saint-Ouen-L'Aumône
  • Accueillir la biodiversité dans les cimetières, exemple du cimetière des Gonards à Versailles : Mathilde Planchat-Lévêque, Ville de Versailles 
  • Du cimetière minéral au cimetière naturel, exemple du cimetière naturel du Souché à Niort : Eve-Marie Ferrer et Amanda Clot, Ville de Niort

 

Supports de présentation


Introduction - Jonathan Flandin, ARB Île-de-France

Végétalisation du cimetière de Saint-Ouen-L'Aumone - Aurélie Silio-Hazard, Ville de Saint-Ouen-L'Aumône

L'exemple du cimetière des Gonards de Versailles -  Mathilde Planchat-Lévêque, Ville de Versailles

Un cimétière naturel à Souché - Eve-Marie Ferrer et Amanda Clot, Ville de Niort

Voir également les ressources de l'ARB îdF sur les « Cimetières vivants (COOL »

Le replay de ce webinaire n'est pas disponible.

Cette page est reliée aux catégories suivantes :
Biodiversité | Accompagnement des acteurs | Rencontres techniques | Nature en ville | Renaturation | Observatoires | Observatoire des pratiques | Aménagement et territoires | Aménagement | Foncier | Environnement urbain et rural | Développement durable